Titre Tinatur® Logo Tinatur®

Dalle chaux / liège (autre exemple)
Réalisation d’un sol total dans une construction de fin du 17eme siècle, située sur une nappe hydraulique de surface et en contrebas d’environ 1,5m d’un champ d’une superficie d’environ 4 ha.  

Mise en oeuvre d’une dalle chaux / liège

Documents retenus pour la réalisation de la dalle, parmi plusieurs choix possibles de mélanges destinés à recevoir un chauffage au sol, le but étant de conserver un sol perspirant.

PNG Choix du mélange

Le choix théorique retenu est un mélange constitué de granulats de liège granulométrie 4/16mm pour 4 volumes associés à de la chaux NHL 3.5 pour 1 volume.
Chiffres du chantier : Dalle sur 4 pièces de même niveau, d’une superficie totale de 116m² et d’épaisseur 15cm, soit un volume théorique de 17,4m3. Seul le liège est à prendre en compte pour le volume final, le liant ne faisant que combler partiellement les vides. ATTENTION ! La chaux brule, gants adaptés obligatoires et masque conseillé pour celui qui est à la bétonnière.

PNG Proportions

Le mélange est réalisé avec une bétonnière de 400 litre sur tracteur, après plusieurs essais pour obtenir rapidement un mélange homogène, nous devons travailler par demi-sac de liège soit 125l à la foi. Un seau plastique est retenu pour faire les manips régulières (ayant contenu colle à carreaux professionnelle) il contient 16,6l arasé soit 7,5 seaux pour un demi sac de liège.
Pour la chaux c’est un peu plus compliqué, 1 volume pour 4 de liège s’avère un peu juste et les granulats ne sont pas totalement enrobés, sauf à liquéfier d’avantage le mélange, ce qui nous a paru dommageable pour la cohésion du mélange. Finalement nous parvenons à un mélange idéal avec un rapport de 1 volume de chaux pour 3,7 volumes de liège, ce qui correspond pour nos 125l de liège à 33,8l de chaux. Là encore, pour les manips régulières nous choisissons des demi-sacs faciles à obtenir, soit 27,5 l auquel nous ajoutons le plein arasé d’un récipient de 6,3l.
Pour l’eau, et suivant notre méthode, 13l par gâchée.
‘’ Notre méthode’’
La moitié de l’eau (6,5l)
_Le volume complet de liège (125l). Le fait de remplir avec le seau de 16,6l laisse le temps au liège d’être correctement mouillé.
_Le volume complet de chaux (33,8l)
_Le reste de l’eau immédiatement après, laisser juste ce qu’il faut de temps pour homogénéiser le mélange.

PNG Réalisation

Nous avons réalisé ce job au mois de décembre 2014 par une température avoisinant les 10° et un air très humide (devine en Bretagne !)
La première gâchée est toujours un peu moins homogène, ne pas laisser faire des boules en tournant trop longtemps, les pales de la bétonnières doivent régulièrement êtres débarrassées des paquets de mélange qui s’y concentrent (environ 10 gâchées) Tout est dans la rigueur de répétition de la méthode qui nous a donné satisfaction (exemple, une modification de l’angle de la bétonnière modifie sensiblement le résultat !) Plus l’axe de la bétonnière est horizontal (sans déverser le contenu) plus le mélange est homogène rapidement.
Dans les pièces, nous avons utilisé des bastaings qui étaient calés pour réaliser le niveau requis, sont déplacés au fur et à mesure que progresse le travail. Le mélange a été tassé au fur et à mesure avec un outil artisanal, type plaque de bois de 30cm par 40cm fixée sur un manche de masse. On peut marcher sur le mélange en y posant des planches quelques heures après finition. A noter que nous avons surveillé pour obtenir une ventilation légère des lieux sans franc courant d’air, a une température entre 5° et 15°, afin d’assurer l’évaporation de l’eau et que la chaux tire gentiment. En théorie il faut entre 21 et 28 jours pour pouvoir recouvrir. Nous avons terminé le 21/12/2014, au 20/01/2015 la dalle est bien dure.

PNGRetours et impressions

A deux, il nous a fallu une journée bien remplie par pièce, soit 4 jours. Avec la chaux pas de problème de raccord.
Suivant les conditions de travail, bétonnière, température, humidité ambiante, je suppose qu’il faut s’adapter.
Au final nous avons consommé plus de matériaux que prévu, car la dalle est sensiblement plus épaisse et nous avons modifié les proportions du mélange. Prévu au théorique 70 sacs de liège et 80 sacs de chaux (1 volume de chaux pour 4 de liège) Consommé au final 76 sacs de liège et 93 sacs de chaux avec 1 volume de chaux pour 3,7 de liège.
Pour réaliser ce travail un peu en marge, je n’avais aucune compétence particulière, mais un ami précieux et expérimenté dans le bâtiment traditionnel pour m’aider à tirer cette dalle. J’ai consulté de nombreux sites et forums professionnels et amateurs que je ne citerais pas sauf demande particulière ; ils m’ont fourni de précieux renseignements.

Portfolio




Les autres dossiers concernant la “Mise en œuvre” des matériaux :


ACCÈS DIRECTS :

Catalogue

 

© 2008-2017 S.A.R.L. TINATUR® - Matériaux écologiques de construction
Site réalisé par Cyrille Menguy
Graphisme : Nolwen LeMoal